Enfants nés de père inconnu

13:36

Qui n'a pas trouvé, dans sa généalogie, un enfant dont le père est inconnu à la naissance ? Je ne fais pas exception à la règle et, pour le moment, je possède quatre ancêtres dans ce cas.


Uranie SULLY à Saint-Martin-de-la-Mer (21)

La première est Uranie SULLY, née le 21/02/1852 à Paris dans le 12ème arrondissement. Sa mère est Eugénie SULLY. Je n'ai pas son acte de naissance car les archives numérisées débutent en 1860.

Je possède seulement son acte de mariage avec Jean RONSIN, le 11/01/1876 à Saint-Martin-de-la-Mer (21), en Bourgogne. Elle n'a jamais connu sa mère qui l'a abandonnée à l'hospice de Paris.

Extrait de l'acte de mariage de Jean RONSIN et Uranie SULLY, 11/01/1876, Saint-Martin-de-la-Mer. Archives départementales des Côtes d'Or

"[...] et SULLY Uranie âgée de vingt-trois ans et dix mois, sans profession, domiciliée à Macon de notre commune, née à Paris au douzième arrondissement le vingt-et-un février mil huit cent cinquante deux, célibataire majeure, fille de Sully Eugénie et de père non dénommé, procédant comme libre dans l'exercice de ses droits, ses père, mère, aïeuls et aïeules, ainsi que leurs domiciles étant inconnus"

Grâce aux recensements de population de Saint-Martin-de-la-Mer, j'ai pu voir qu'elle a été mise en nourrice dans cette commune chez Jean BOTTARD et Pierrette BILLARD, au moins depuis 1856. En 1866, à l'âge de 14 ans, elle travaille comme domestique chez Jean GUILLON, qui vit avec sa fille Marie.

Elle se marie à l'âge de 23 ans puis habite avec Jean RONSIN à Macon, hameau de Saint-Martin-de-la-Mer. Ils ont trois enfants : Claudine, Jeanne et Jean Georges. Jean RONSIN est cultivateur. Uranie et ses enfants l'aident à l'exploitation. Il décède entre les recensements de 1921 et de 1926 à 70 ans au moins et Uranie SULLY décède après 1936 à 83 ans au moins.

Louis RUELLE à Solesmes (59)

Un peu plus tôt, on trouve aussi Louis RUELLE, né DELWARDE le 19/08/1832 à Solesmes, dans le Nord. Sa mère est Augustine DELWARDE, fileuse âgée de 25 ans. Elle a accouché dans la maison de son père, Antoine Joseph. Augustine se marie sept ans plus tard, le 01/05/1839, à Solesmes avec François RUELLE, qui reconnaît l'enfant le jour-même.
Extrait de l'acte de mariage de François RUELLE et d'Augustine DELWARDE, 01/05/1839, Solesmes (59). Archives départementales du Nord


"Et aussitôt lesdits époux ont déclaré qu'est né d'eux un enfant du sexe masculin inscrit au registre de l'état civil de cette commune sous les noms de DELWARDE Louis et à la date du dix-neuf août mil huit cent trente deux, lequel ils reconnaissent pour leur fils."

Louis est-il bien le fils de François RUELLE ? C'est possible, car François n'avait que 17 ans à sa naissance. Il n'a peut-être pas souhaité le reconnaître aussi jeune, et peut-être s'est-il décidé plus tard. Mais il est aussi possible que Louis ne soit pas son fils et qu'il ait simplement reconnu le fils de son épouse, auquel cas on ne saura jamais qui était le vrai père de Louis.

Il se marie à l'âge de 24 ans avec Judith LANCIAUX le 13/04/1858. Ils ont cinq enfants : Alphonse, Alcide, Albéric, Alfred et Alcidie. Mais Judith décède en 1869 et il se remarie le 01/04/1872 avec Eugénie Napoléonne COCHON. Il a alors 39 ans. Ils a quatre autres enfants avec elle : Abel Louis, Alcidie Eugénie, Alfrèda et Alphonse. On voit bien qu'il avait une attirance particulière pour les prénoms en A ! Je ferai prochainement un post sur les prénoms au XIXe siècle, qui deviennent plus variés et originaux.

Il est cabaretier et tisseur, tandis que sa femme est couturière puis cabaretière avec lui.
Je n'ai pas la date de son décès mais il survient après 1904.

Cordule LEFEBVRE à Beuvry-la-Forêt (59)

Une troisième ancêtre au père inconnu est Cordule LEFEBVRE, née vers 1805 à Beuvry-la-Forêt, fille de Victoire LEFEBVRE. Encore une fois, on découvre cette parenté manquante grâce à son acte de mariage. Elle épouse Fortuné Frédéric COCHON le 16/09/1828 à Rumegies, dans le Nord. Elle est la mère d'Eugénie Napoléonne COCHON, vue précédemment.
Extrait de l'acte de mariage de Fortuné Frédéric COCHON et Cordule LEFEBVRE, 16/09/1828, Rumegies. Archives départementales du Nord

"Et Cordule Lefebvre âgée de vingt quatre ans couturière née et domiciliée à Beuvry fille majeure de Victoire Lefebvre âgée de quarante neuf ans couturière domiciliée à Beuvry, sa fille est née hors le mariage, ici présente et consentante."

Contrairement à Uranie SULLY, Cordule LEFEBVRE n'a pas été abandonnée par sa mère, qui avait 24 ans à sa naissance. L'acte de mariage mentionne l'existence d'un acte de notoriété qui atteste sa naissance, ce qui signifie que l'acte d'origine n'a pas pu être fourni.
Je n'ai pas encore trouvé cet acte de notoriété mais je le recherche activement, car peut-être m'apportera-t-il quelques renseignements sur sa mère. 


Cordule et Fortuné Frédéric ont huit enfants : Frédéric Joseph, Victoire Mélanie, Euphroisine Aimée, Ildephonse Guimbert, Eugénie Napoléonne, Olivier Eloi Joseph, Jules César (!) et Oscar.

Fortuné Frédéric est tailleur d'habits et journalier, tandis que Cordule est couturière, journalière et ménagère.
Je n'ai pas non plus trouvé son acte de décès, mais elle décède après son mari, soit après le 13/06/1862.

Edouard Fidèle MOREAU au Favril (59)

Celui pour lequel je possède le moins de renseignements est Edouard Fidèle MOREAU. Sa situation est similaire à celle de Cordule LEFEBVRE puisqu'il habite avec sa mère, Marie Louise MOREAU. Il naît le 04/10/1814 au Favril, dans le Nord. Sa mère accouche dans la maison d'Ignace HAUTECOEUR. Je n'ai pas encore trouvé s'il existe des liens familiaux entre eux. Peut-être a-t-elle été rejetée par ses parents suite à sa grossesse ?
Acte de naissance d'Edouard Fidèle MOREAU, 04/10/1814, Le Favril. Archives départementales du Nord

"[...] Marie Louise Moreau couturière domiciliée au Favril, est accouchée dans la maison d'Ignace Hautecoeur sise à la rue du Bois au Favril, d'un enfant du sexe masculin qu'elle nous présente et auquel elle donne les prénoms d'Edouard Fidel."

Il épouse Victoire Joseph GANTOIS au Favril le 24/01/1838 à l'âge de 23 ans. Il est journalier et elle est journalière et fileuse. Il ont 9 enfants : Edouard Joseph, Théophile, Alexandre, Martial, Jean Baptiste, Joseph, Marianne Anaïs, Thérèse Anne Marie et Marie Joséphine.

Il décède au Favril le 19/06/1870 à l'âge de 55 ans, cinq années après son épouse.

Si vous avez des infos sur toutes ces personnes, je suis preneuse !

Sources

Archives départementales du Nord : actes d'état civil de Solesmes, Beuvry-la-Forêt, Rumegies et Le Favril
Archives départementales de Côte d'Or : actes d'état civil et recensements de population de Saint-Martin-de-la-Mer

Articles liés

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Facebook

Twitter