Les prénoms au XIXe siècle

15:43

Pour rappel, aux XVIIe et XVIIIe siècle, les prénoms sont naturellement classiques. On trouve principalement des prénoms à connotation chrétienne (Joseph, Marie, Pierre, Jean, Anne…), des prénoms d’origine latine ou grecque (Antoine, Philippe, Claude, Nicolas, Marguerite…) et des prénoms d’origine germanique depuis le Moyen Age (Charles, Louis, Guillaume, Geneviève…).


On remarque cependant de fortes variations régionales. Rappelons que les trois zones étudiées sont la Bretagne, la Bourgogne et le Nord, donc trois régions aux particularismes régionaux assez marqués. Dans le Nord, il faut noter aussi que chaque personne possède en général deux voire trois prénoms.

Les prénoms masculins les plus attribués sont :
Nord : Jean puis Joseph
Bourgogne : Jean
Bretagne : Jacques puis François

Pour les femmes, il s’agit de :
Nord : Marie
Bourgogne : Anne puis Jeanne
Bretagne : Catherine puis Marie





Les prénoms au XIXe siècle, l'originalité de plus en plus recherchée


Au XIXe siècle, les prénoms les plus attribués restent classiques. D’ailleurs, ils deviennent de plus en plus mixtes :
 

Pour les hommes :
Nord : Joseph
Bourgogne : Jean
Bretagne : Marie

Pour les femmes :

Nord : Joseph-e
Bourgogne : Jeanne et Marie
Bretagne : Marie


 
Nombre d'individus étudiés au XIXe siècle

Dès le milieu du XVIIIe siècle, des prénoms plus originaux apparaissent, même s’ils ne sont pas portés par la majorité des personnes : Placide, Fortuné, Emiland, Emilande, Claire, Pélagie, Edmée, Eugénie, Polixène, Aimée, Félicitée…
Une partie d’entre eux apparaît pendant la Révolution, lorsque l’on tente d’introduire de nouveaux prénoms liés aux valeurs humaines (Placide, Fortuné, Prudent, Félicitée, Aimée, Victoire, Constance).

Cette tendance se poursuit au XIXe siècle : toujours plus de prénoms apparaissent et les prénoms classiques perdent en diffusion.

Cela est surtout valable dans le Nord. Le prénom Joseph, portés au XVIIIe siècle par la moitié des hommes, ne concerne plus que 30% d’entre eux. Des prénoms plus originaux le remplacent comme Théophile, Stanislas, Martial, Oscar, Eugène, Eloi, Ildephonse, Albéric, Alcide… La plupart des parents recherchent l’originalité puisque ces prénoms ne sont portés que par une ou deux personnes.

Même phénomène pour les femmes. Le prénom Marie, qui concernait 68% des femmes, n’en concerne plus que 16%. Il est détrôné par Joseph-e, mais seulement pour un tiers des femmes. De nombreuses femmes s’appellent Eugénie, Léantine, Victoire, Thérèse, Anaïs-e, Anastasie, Alcidie, Omérine, Aglaé, Athénaïse, Aglaé, Euphroisine…

En Bourgogne et en Bretagne, les prénoms sont plus classiques mais on trouve malgré tout des Anatole, Corentin, Emiland, Léonie, Laurentine, Eugénie, Uranie…




Les enfants de Louis RUELLE : Alphonse, Alcide, Albéric, Alfred, Alcidie, Abel Louis, Alcidie Eugénie, Alfrèda, Alphonse

Articles liés

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Comme le vôtre, mon blog est né en janvier 2015.
    Ces statistiques sur les prénoms sont fort intéressantes et donnent envie d'appliquer la méthode à chacun de mes arbres.
    Je vais vous suivre.
    Marie

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! J'ai hâte de voir vos résultats alors, si vous les publiez.

    Patricia

    RépondreSupprimer

Ajouter un commentaire

Facebook

Twitter